Débriquer le Seagate DockStar


Ce blog est auto-hébergé par un Seagate DockStar. J’en possède 2 autres avec lesquels, je me livre à des expérimentations. Parfois malheureusement, je les brique … Je les réinitialise donc souvent en réinstallant le firmware d’origine du Seagate DockStar. Mais comment faire ? Je vous livre tous mes secrets :)




J’ai utilisé les scripts de Jeff Doozan, pour avoir un contrôle total sur le Seagate DockStar. Cette série de scripts permet l’installation de la distribution Linux Debian sur le DockStar.



Au cours de mes expérimentations, parfois malheureuses, le DockStar se retrouve briqué (bloqué). Après de nombreux tests, je me suis rendu-compte que le plus rapide était souvent de réinstaller le firmware d’origine livré avec le DockStar !


How to Debrick DockStar


En premier lieu, il faut un câble spécial, qui se branche sur le connecteur série.



Ensuite, il faut mettre en place un serveur TFTP sur une autre machine de votre réseau. Avec Ubuntu, un simple apt-get install tftpd, fera l’affaire. Dans le répertoire géré par le serveur TFTP, placer les fichiers suivants :




resetenv
// Your IP Address
setenv ipaddr w.x.y.z
// IP of the TFTP server
setenv serverip a.b.c.d
// Your mac address (look to the actual value)
setenv ethaddr 00:00:00:00:00:00
// Your ID (look to the actual value)
setenv cesvcid 00000000000000000000000000
setenv console ‘console=ttyS0,115200’
setenv bootargs_root ‘root=/dev/mtdblock2 ro’
setenv bootcmd ‘nand read.e 0x800000 0x100000 0x300000; setenv bootargs $(console) $(bootargs_root); bootm 0x800000’
saveenv
nand erase 0x100000 0x400000
// Download original Kernel
tftp 0x800000 ce_kernel_redstone_v63.img
nand write.e 0x800000 0x100000 0x1e30f0
// Download original RAMDisk
tftp 0x1000000 ce_ramdisk_v2.0b.img
setenv bootargs $(console) root=/dev/mtdblock2 initrd=0x1000000,0xb39a59
// Download original uBoot
tftp 0x800000 uboot.mtd0.dockstar.original.kwb
// Erase just enough of NAND to replace uBoot
nand erase 0x0 0x80000
// Write uBoot from RAM to NAND
nand write.e 0x800000 0x0 0x80000
// Reboot
bootm 0x800000

De nombreuses personnes (et moi-même), ont utilisé cette méthode avec succès. Néanmoins, il peut y avoir un problème et rendre le système du DockStar définitivement inutilisable. Je dégage toutes responsabilités en cas de non fonctionnement !


Après le reboot du Seagate DockStar, vous devez vous retrouver avec le système complet d’origine !



Normalement, d’ici quelques semaines, je vais migrer mon auto-hébergement de mon Seagate DockStar, vers un DataCenter in the box auto-hébergé, qui mettra en oeuvre mes 3 machines DockStar et mon GuruPlug Server. La consommation électrique va atteindre des sommets … Soit environ, 10W pour 4 machines !