Compression des ressources vmware


VMware vient juste de mettre à jour vSphere 4.1, en y ajoutant de nombreuses fonctionnalités, en particulier, la compression des ressources mémoires qui vont apporter des performances accrues. Comment fonctionne la compression des ressources dans vSphere 4.1 dans la pratique ?




L’idée de la compression mémoire n’est pas nouvelle, il y a eu plusieurs tentatives dans le passé, mais les processeurs pas assez puissant, diminuait le gain potentiel de cette technique.


compression vSphere 4.1


Avec les techniques de thin provisionning mémoire, la RAM réelle est inférieur à la RAM de l’ensemble des VMs. Jusqu’à présent, avec les “anciennes” versions de ESX, lorsqu’une VM nécessite plus de mémoire, les segments non-utilisés étaient “swapés” sur le disque.


compression ESXi 4.1


C’est un processus qui prend du temps, consomme des I/O et de la CPU. Cela, n’est pas sans rappeler les problèmes de mémoires et de swap d’un Windows qui n’a pas assez de mémoire !


compression VMware 4.1


On élimine les goulets d’étranglement dû aux lenteurs disques, donc les performances sont boostées !



D’une manière générale, les méthodes de caching mémoires sont en pleines essors, pour l’ensemble des applicatifs. Il y a fort à parier que l’ensemble de la planète virtualisation va sans tarder se pencher sur cette technique, comme les serveurs web le font aussi depuis quelques temps pour absorber la montée en charge.



VMware vient de mettre en ligne un document qui explique en détail, la technique : Understanding Memory Resource Management in VMware ESX 4.1



Un ancien ingénieur de VMware, Nitin Gupta, a parlé de la compression mémoire pour ESX la première fois sur son blog en 2009. Depuis, le code de compression est disponible librement en GPLv2 Google Code sous le nom de compcache ( Compressed Caching for Linux ) !